Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Société

  • Voeux

    P1080053.JPGUn Joyeux Noël et une année 2018 pleine de projets à nos lecteurs.

    Un immense merci aux quelques 1800 volontaires et bénévoles de la province de Liège qui agissent régulièrement au profit des quelques 21000 personnes en difficulté de la province.

  • Poids économique des ISBL en Belgique

    kbs_logo_fr.jpgLa Fondation a publié en 2017 son rapport sur l'impact économique des Institutions Sans But Lucratif de Belgique. Les quelques chiffres ci-dessous montrent une augmentation sur cinq ans, avec un accroissement des ISBL couvertes (18847 en 2014 pour 18570 en 2009).

                                                               

    Valeur ajoutée brute:

    % du total de l'économie:  6,1 (2014) 5,8 (2009)

    % du PIB                              5,4             5,2

    Investissement:

    % du total                            3,8              3,4

    Rémunération salariés:

    % du total                            9,8              9,1

    Emplois salariés:

    % salariés                           12,3            11,3

    Le poids est donc sensiblement supérieur en termes de création d'emplois qu'en termes de la contribution à la valeur ajoutée. La branche "Action sociale" dans laquelle se situe la Société Saint-Vincent de Paul représente 23,5 % des ISBL et est la seconde en importance.

    Les détails de ce rapport se trouvent sur le site de la Fondation: www.kbs-frb.be/fr

     

  • Baromètre des associations 2016

    kbs_logo_fr.jpg

    Comme chaque année la Fondation Roi Baudouin publie le baromètre des associations réalisé par Ipsos Connect.

     

    Pour 2016, 60% des associations contactées estiment que la situation économique s’est détériorée, même si ce pourcentage était de 75% en 2015, l’avenir reste particulièrement morose.

    Depuis 2012, la proportion d’associations prévoyant une augmentation de leurs revenus augmente régulièrement pour atteindre 22% en 2016 même si cette valeur reste significativement inférieure à celles des années 2010 (34%) et 2011 (35%). Le taux d’associations prévoyant une dégradation de leur situation économique est actuellement de 24 % et l’estimation pour 2017 est de 21%.

    Les difficultés financières se sont entre autres traduites par des licenciements ou réductions du personnel compensés en partie par le recours aux bénévoles.

    Au niveau des revenus, en baisse généralisée, les subsides institutionnels restent les plus importants, suivis de dons de particuliers et entreprises. Les seules augmentations des revenus proviennent de recettes commerciales ou cotisations de membres.

     

    Au niveau des remèdes possibles, il semble qu’une expansion de petites associations ou la création de partenariats seront nécessaires principalement pour les petites associations. Des sources de financement alternatives sont aussi utiles (ventes, services…) en faisant attention de rester dans les objectifs de l’association. L’utilisation d’outils en ligne pour récolter des fonds doit être amplifiée

     

    Pour voir le rapport complet : www.kbs-frb/fr/Activities/Publications/2017

     

    J. Grandjean